Une autre vision vocale

Lors de ma formation et une fois devenue comédienne professionnelle, j’ai constaté qu’il y avait une grande différence entre ce que je croyais offrir et vivre à travers mon jeu et ce que recevaient mes professeurs ou le public. Je n’étais pas assez présente, je ne parvenais pas à trouver de la vérité, j’étais en deça de mes capacités.

Pour essayer de remédier à cela, j’ai développé un jeu volontaire, en muscles ou je « faisais » plutôt que je n’« étais ».

Quelles conséquences cela a-t-il créées ?

Cette manière de jouer en « force » que j’ai développée a eu de véritables incidences sur la suite de mon parcours théâtral : je ne parvenais pas à exprimer cette partie sensible en moi, je me suis repliée sur mon jeu, repliée sur l’envie d’un résultat et d’un besoin de reconnaissance énorme, je me suis sentie de plus en plus démunie et me suis demandée si je devais continuer dans cette voie.

Pourquoi en étais-je arrivée là ?

J’ai pu entrevoir deux raisons.

Parce que -et même si j’ai beaucoup appris au Conservatoire- je n’y ai pas trouvé un cours qui m’aurait permis d’aller plus à la découverte de qui j’étais en tant que comédienne et en tant qu’individu. Une pédagogie où j’aurais pu aller à la rencontre de ma vulnérabilité et explorer de manière globale et unifiée les matériaux de l’acteur que sont le corps, les émotions, la pensée et la voix.

La deuxième raison vient, selon moi, du fait que le cours de formation vocale dans les grandes écoles est soit un cours de chant donné par des chanteurs lyriques (le chant est important dans un cursus d’acteur mais celui-ci ne vise pas les mêmes objectifs qu’un cours de voix parlée), soit un cours plus académique basé sur la technique et la mécanique vocales sans que la voix ne soit reliée à la pensée et aux émotions.

Alors, y avait-il une « solution » à apporter à mes difficultés ?

La réponse fut un grand : « OUI ! ».

La transformation et la libération de ma voix et de mon jeu ont été possibles grâce à ma rencontre avec le travail vocal de Kristin Linklater.

Dès que j’ai commencé à suivre les exercices de sa méthode, j’ai senti que je me plongeais dans les éléments essentiels de l’acteur, que je recevais les outils qui me permettaient de libérer « techniquement » ma voix mais aussi et surtout de libérer le potentiel que j’avais senti en moi, d’avoir accès à mon être sensible. Je me posais enfin les bonnes questions, je recevais de vraies réponses et les transformations devenaient concrètes.

Aujourd’hui

Je souhaite vous offrir cette méthode, les exercices de la progression, pour que vous puissiez à votre tour partir à la découverte profonde de votre corps, de vos émotions, de votre pensée et que votre voix puisse les exprimer avec vérité, sensibilité et liberté.

Une réelle joie se dégage quand on travaille avec elle !

Isabelle, quelle chance de l’avoir rencontrée ! Une réelle joie se dégage quand on travaille avec elle ! Isabelle nous accompagne avec tellement d’empathie et de joie, j’ai vu beaucoup d’élèves se révéler, se découvrir grâce à elle.

Je ne peux que la remercier d’être venu nous enseigner cette méthode et la remercier du bonheur avec lequel elle venait nous l’enseigner. Merci à elle ! »

Une libération de soi-même

Lorsque je suis sortie de mon conservatoire, je trouvais que ma voix n’était pas encore au bout du chemin. Je la trouvais « aiguë », « engorgée », « coincée ».
Différents hasards et rencontres m’ont amenée à travailler la méthode de Kristin Linklater et je fus assez surprise de voir à quel point ce travail est libérateur.
Répondant à des questions que je n’arrivais pas encore à formuler, il fut une porte vers la libération de la comédienne et de la personne que je suis.
Personnellement, je me sens plus grande, rayonnante, ouverte. J’ai la sensation que ce que vit en moi depuis des années peut enfin exister et s’exprimer.

Ce travail est extrêmement riche et touche à des choses tellement fondamentales que je ne peux que le conseiller avec vigueur.
Non seulement pour les interprètes, mais aussi – et simplement – pour les personnes que nous sommes.
Personnellement, je me sens plus en connexion avec moi-même, plus grande, plus rayonnante, plus ouverte. J’ai l’impression que tout ce que j’ai senti vivre en moi pendant des années, peut enfin exister.

Isabelle amène le travail avec une énergie et une écoute que j’ai beaucoup appréciées. Sa connaissance de la matière et son expérience enrichissent le travail par un choix de mots et d’images percutants qui accompagnent et supportent notre progression vers son meilleur résultat. Elle est une formidable pédagogue pour nous aider à nous poser les bonnes questions, tout en respectant le rythme de chacun. Je suis ravie de notre rencontre et me réjouis de participer à d’autres ateliers.

Puissant

Je suis ‘tombée’ sur Isabelle par intuition et par hasard, en recherchant un training voix. Arrivée sans attente précise, sans stratégie, sans d’objectif, je repars avec la mémoire dans ma chair de vibrations et de voyages intérieurs. Je vois s’ouvrir de nouveaux territoires de possibilités d’être sur scène et d’être à soi.

Ce stage offre plus qu’un travail sur la voix : il nous pose au bord d’un lac immense et, tout doucement, on plonge en soi et dans le monde pour se nourrir et offrir en retour un frémissement essentiel.

Et le soir, quand on rentre rentre, affamé, épuisé, on se sent plus grand, plus ouvert, plus puissant. Ca se voit. Ca se voix. Le chemin commence.

Le duo Isabelle-Alicia est magique.

Une libération de soi-même

Isabelle amène le travail avec une énergie et une écoute que j’ai beaucoup apprécié. Sa connaissance de la matière et son expérience enrichissent le travail par un choix de mots et d’images percutants qui accompagnent et supportent notre progression vers son meilleur résultat. Elle est une formidable pédagogue pour nous aider à nous poser les bonnes questions, tout en respectant le rythme de chacun. Je suis ravie de notre rencontre et me réjouis de participer à d’autres ateliers.

 

Être un comédien moins technique, mais plus libre; moins cérébral mais plus créatif

Au cours de ma formation en école de théâtre, j’ai eu la chance d’avoir pendant près de deux ans un professeur qui pratiquait toujours une petite séquence de training au début de ses cours. Un training qui mêlait les différentes influences que ce pédagogue avait reçu lors de sa formation initiale et qui allait de Stanislavski à Grotowski, en passant par Meyerhold, et bien sûr Kristin Linklater.

La Méthode Linklater fut une véritable découverte. Alors que j’avais déjà joué dans des compagnies théâtrales, je me suis rendu compte que je ne savais pas respirer sur un plateau. En effet, tout comme il faut réapprendre à marcher quand on foule pour la première fois les planches d’une scène, il faut également réapprendre à respirer. Une notion qui n’est malheureusement pas assez bien transmise aux comédiens.

Quand j’ai appris qu’Isabelle Byloos et Alice Bologna proposaient cinq jours de travail pour aborder plusieurs étapes de la Méthode Linklater, je ne pouvais manquer cette opportunité. Bien qu’un peu familiarisé avec la méthode, le temps du training dispensé dans mes cours ne permettait pas d’y développer tous les aspects. C’était donc une occasion d’approfondir ce travail.

Ces cinq jours passés sur la méthode Linklater m’ont permis de prendre conscience de certaines mauvaises habitudes posturales et respiratoires que nous, les comédiens, pouvons avoir pris avec le temps. C’est un travail d’une extrême richesse qui permet de développer une meilleure écoute de son corps, ce qui est important pour être à l’aise sur scène, ainsi qu’une respiration plus naturelle et souple qui permet de se connecter, s’ouvrir, plus facilement à ses émotions. Être moins technique et mécanique mais plus libre ; moins cérébral mais plus créatif.

Isabelle et Alice nous accompagnent avec une grande attention et écoute, elles ont toujours les mots justes et les images les plus pertinentes pour nous transmettre leurs connaissances sur la voix et la respiration. Je suis très heureux d’avoir pu suivre cette pédagogie et je participerai à d’autres ateliers si l’occasion se représente. Je conseille vivement ce travail qui gagnerait à être davantage connu en France.

La sensation de quelque chose d’essentiel

Le travail de voix est une chose que j’ai abordée ponctuellement avec chaque fois la sensation de quelque chose d’essentiel, et pourtant chaque fois en laissant le temps me le faire oublier.
Les moments de travail avec Isabelle me rendent à cette sensation.
D’une manière progressive et profonde, on sent qu’on s’approprie quelque chose (qui devrait déjà nous appartenir), qu’on se saisit un peu plus de soi-même.

J’apprécie particulièrement chez Isabelle l’attention sensible à chacun et la gaité dans le sérieux.
Et dans la méthode, les exercices, j’aime le tangible des expériences, difficiles parfois à appréhender mais toujours d’une grande force de sensations.La sensation

Attention sensible et gaieté…

J’apprécie particulièrement chez Isabelle l’attention sensible à chacun et la gaité dans le sérieux.

Humanité, instinct et inspiration

La maîtrise qu’elle a de sa technique, l’humanité sans borne avec laquelle elle nous l’apprend. Tout cela fait d’Isabelle une personne unique et incroyable.

Je l’ai observée, elle étudie chacun d’entre nous et quand elle s’occupe de nous individuellement pour nous aider sur le chemin elle sait (par l’expérience mais aussi par un instinct très sûr), elle sait par quel exercice elle va réussir à débloquer quelque chose en nous pour nous faire avancer.

Et quand les exercices connus ne suffisent pas elle trouve un moyen alternatif et ça marche !! Quand elle s’empare d’un piano pour faire ressentir ses ondes à l’un d’entre nous c’est juste inspiré et tellement percutant.

Géniale et généreuse aventurière de la voix

Grâce à la guidance éclairée d’Isabelle Byloos, géniale et généreuse aventurière de la voix, ce parcours revêt une légèreté insoupçonnée.

Une relation de confiance

Isabelle s’adapte avec respect au rythme de chacun et établit d’emblée une relation de confiance. Sa pédagogie est nourrie de toute son expérience et sa perspicacité. C’est son énergie communicative qui initie le processus de prise de conscience et d’analyse