Difficultés / Transformations

Pour en savoir davantage sur mon travail, je vous propose quelques extraits de témoignages de participants et trois courtes vidéos. 

Témoignages

Comprendre l’impact du mental sur la voix

Je comprends désormais l’impact du mental sur la voix, quels peuvent être les blocages, les freins qui m’empêchent d’être moi.

(…) une voix dont je viens de prendre conscience, un corps qui vient de naître, de grandir, de respirer, de vivre, de bouger, de s’allonger, de se moduler et d’exister…

C’est assez difficile de coucher sur papier une expérience aussi forte que ce stage mais j’ai vraiment envie d’essayer parce que je suis ressortie de ces cinq jours de travail avec énormément d’envies. Chamboulée aussi, avec un corps, une pensée et une moi réorganisée, ouverte et complète.

Pour commencer, je m’appelle Miya, j’ai 15 ans et j’entame ma deuxième année d’art dramatique au Conservatoire. C’est dans ce cadre que j’ai eu l’occasion de me lancer dans ce stage, sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Mon professeur de théâtre avait laissé entendre que cette expérience était réellement marquante et importante à vivre mais j’avais énormément de mal à me l’imaginer. La voix était pour moi quelque chose de tellement flou, secondaire et réservé… à ne surtout pas imposer.
Et voilà qu’assez rapidement, je me suis laissée emporter dans ce travail en totale confiance, en allant de surprises en émerveillements pour cette méthode, pour Isabelle et parfois aussi pour les choses que je me découvrais capable de faire. Lorsque je parlais plus haut des envies et des changements que cette presque semaine à fait naître en moi, c’est quelque chose qui n’est pas anodin et qui résonne vraiment très fort en moi. Personnellement bien sûr. Mais aussi dans ce que j’ai envie de donner sur une scène et dans, j’espère, mon futur métier.

J’ai traversé une période assez longue et angoissante d’anesthésie. Des émotions inexistantes, des désirs freinés qui avaient perdus leurs sens et une immense sensation de vide qui a été très dure à supporter.
Je suis quelqu’un de très sensible. Quelqu’un qui s’énerve, qui éclate de rire ou qui fond en larmes. Quelqu’un qui a envie d’exprimer certaines choses et de les partager je crois. Et tout à coup, cette partie de moi semblait s’envoler et je me retrouvais face à des pensées poubelles envahissantes.

Et c’est principalement ici que tous ses exercices ont agi pour moi, une libération de toutes ses sensations dont je n’avais encore jamais eu conscience, de cette moi qui ne voulait pas prendre de place, pas déranger ou correspondre à des attentes.
Faire place à une moi plus entière, moins féminine et moins propre peut-être. Moins discrète mais plus confiante. Une personne que je viens de découvrir, une voix dont je viens de prendre conscience, un corps qui vient de naître, de grandir, de respirer, de vivre, de bouger, de s’allonger, de se moduler et d’exister dans un espace.
Et je pense pouvoir amener ses choses nouvelles sur une scène. Ses tonalités graves que j’ai trouvées, une assurance un peu plus grande, un corps avec plus de possibilités et de libertés. Un corps que je ne subis plus.
Il reste évidemment beaucoup beaucoup de travail et d’entrainement, rien n’est jamais acquis mais ses sensations nouvelles qui me traversent entièrement sont là et je sais qu’elles peuvent exister si j’accepte de les laisser sortir et si je parle avec elles.

Je voulais remercier Isabelle le plus sincèrement du monde, je suis sûre qu’elle lira ce témoignage donc je te le redis encore une fois : un grand grand merci.
J’espère vraiment faire monter cette nouvelle moi sur scène et accepter de me sentir libre et accepter par d’autres dans le jeu. Parce que j’ai fait un bout de ce chemin de mon côté et je crois que maintenant, moi et moi, on est plutôt en bons termes.

Une révélation qui me fait acquérir davantage de liberté d’expression et de confiance en moi

La formation m’a permis de découvrir ma vraie voix, celle qui s’accorde naturellement avec les émotions. Une révélation qui me fait acquérir davantage de liberté d’expression et de confiance en moi. En route vers plus d’authenticité !

Découvrir qu’on est capable du meilleur

Faire confiance à Isabelle, c’est découvrir qu’on est capable du meilleur, c’est retrouver le souffle de la naissance, c’est chanter la vie.

Une voix qui devient peu à peu le miroir de qui je suis vraiment.

Sois tendre avec toi même me disaient-ils…

Je m’appelle Manon, j’ai quinze ans, et j’entame ma deuxième année au Conservatoire d’art dramatique de La Roche sur Yon. C’est à l’occasion de ce stage que j’ai pu rencontrer Isabelle et sa manière de travailler assez singulière qui, comme elle nous l’explique, vient de ses années de recherches et de formations auprès de Kristin Linklater.

Après une semaine à ses cotés, plusieurs faits très concrets se posent devant moi.
Il m’est essentiel d’apprendre à m’aimer pour qui je suis réellement et m’accepter. Je suis arrivée au stage d’Isabelle avec une appréhension de mon corps très importante, je n’ai su mettre des mots dessus tellement ce mal être est important et profond. La première phase de conscience corporelle avec du recul a été une bouffé d’air frais qui est venue me claquer le visage. J’ai réalisé qu’il m’était absolument impossible de réellement et concrètement m’apercevoir de la taille, ou même des capacités de ma colonne vertébrale. C’est comme si d’un coup je me rendais compte que je ne me connaissais pas, que mon corps et moi ne nous connaissions pas, ou juste à travers le miroir. Je venais de découvrir que ma voix résonnait dans tous mon être et qu’il fallait le connaître dans sa totalité pour pouvoir sortir ses vibrations.

En réalité, j’ai vraiment hâte, de pouvoir, si l’occasion se présente, retravailler avec Isabelle. Malgré ma prise de conscience énorme corporellement, il me reste un bon bout de chemin à faire pour pouvoir libérer cette voix pleinement et pour que ces pensées, qui sur scène ou dans la vie me freinent, s’envolent complètement.
La bienveillance, la persévérance, la chaleur et l’entrain d’Isabelle m’ont permis de m’ouvrir aux autres, de laisser sortir ces vibrations sans aucune appréhension.

Il m’a été compliqué d’expliquer cette aventure à mes parents et je crois même ne pas avoir réellement réussi. Je n’avais qu’une seule envie c’est qu’ils la vivent, qu’ils prennent conscience comme moi de qui ils sont et d’en être fier. C’est pourquoi je recommande ce stage auprès d’une femme, Isabelle Byloos, à la bonne humeur communicative et surtout qui a l’envie d’une libération, d’une concrétisation de la voix, par le corps, chez chacun. Je conseille à tout le monde de vivre ça.
Merci Isabelle, merci pour les larmes que j’ai versées qui ont été une libération, merci pour l’air qui est passé dans mes côtes, merci pour mon dos, merci pour ma voix qui prendra en assurance, et dont je prendrai conscience totalement au fil du temps.

chacun (re)découvre la voix naturelle, celle qui dit qui on est, sans artifice.

Comment parler du travail de la voix proposé par Isabelle Byloos ? Comment en parler sans le dénaturer ? Au moment où j’écris ces mots, je suis encore dedans, en pleine exploration… Ce que je peux en dire, c’est qu’il n’y a rien de mystique. Que de manière très concrète et délicate, elle me fait poser le doigt sur les tensions musculaires qui empêchent ma voix de circuler librement, de prendre de l’ampleur ou d’être connectée à mes émotions. Exercices après exercices, de la conscience de son ossature au goût de ses vibrations, chacun (re)découvre la voix naturelle, celle qui dit qui on est, sans artifice.

Puissant

Je suis ‘tombée’ sur Isabelle par intuition et par hasard, en recherchant un training voix. Arrivée sans attente précise, sans stratégie, sans d’objectif, je repars avec la mémoire dans ma chair de vibrations et de voyages intérieurs. Je vois s’ouvrir de nouveaux territoires de possibilités d’être sur scène et d’être à soi.

Ce stage offre plus qu’un travail sur la voix : il nous pose au bord d’un lac immense et, tout doucement, on plonge en soi et dans le monde pour se nourrir et offrir en retour un frémissement essentiel.

Et le soir, quand on rentre rentre, affamé, épuisé, on se sent plus grand, plus ouvert, plus puissant. Ca se voit. Ca se voix. Le chemin commence.

Le duo Isabelle-Alicia est magique.

Mon corps a été bousculé, secoué et j’ai compris qu’il était mon allié !

Grâce à ce travail vocal, j’ai appris à mieux me connaître, en particulier mon corps ! Toutes les douleurs liées aux tensions ont disparu, mon corps a été bousculé, secoué et  j’ai compris qu’il était mon allié ! Du point de vue de l’acteur, cela m’a permis de tenter de nouvelles choses, de moins avoir peur de prendre des risques. Depuis que j’ai fait ce travail, je ne me suis plus jamais cassé la voix. Ma voix s’est « libérée », elle a gagné en puissance mais sans aucune force. J’ai aussi beaucoup moins de mal à parler avec les gens et j’ai gagné en écoute et en concentration. La découverte de la respiration abdominale fut une vraie révolution pour moi, ma capacité d’air a doublé depuis !

Une découverte personnelle

J’ai pu faire deux stages avec Isabelle.
A la suite du premier j’avais gardé des réflexes sur ma conscience corporelle et sur ma respiration notamment.

Le deuxième stage s’achève juste, et je me sens réellement plus libre de mon corps, de ma voix, de ma respiration, et de laisser paraître mes émotions.
Un stage avec Isabelle c’est comme une reconnexion avec soi-même. J’ai eu le sentiment de retrouver chez moi quelque chose que j’avais omis, et même de découvrir des choses de moi que je ne me connaissais pas avant.
Je suis vraiment pressé de revivre cette expérience. Merci Isabelle !

Être un comédien moins technique, mais plus libre; moins cérébral mais plus créatif

Au cours de ma formation en école de théâtre, j’ai eu la chance d’avoir pendant près de deux ans un professeur qui pratiquait toujours une petite séquence de training au début de ses cours. Un training qui mêlait les différentes influences que ce pédagogue avait reçu lors de sa formation initiale et qui allait de Stanislavski à Grotowski, en passant par Meyerhold, et bien sûr Kristin Linklater.

La Méthode Linklater fut une véritable découverte. Alors que j’avais déjà joué dans des compagnies théâtrales, je me suis rendu compte que je ne savais pas respirer sur un plateau. En effet, tout comme il faut réapprendre à marcher quand on foule pour la première fois les planches d’une scène, il faut également réapprendre à respirer. Une notion qui n’est malheureusement pas assez bien transmise aux comédiens.

Quand j’ai appris qu’Isabelle Byloos et Alice Bologna proposaient cinq jours de travail pour aborder plusieurs étapes de la Méthode Linklater, je ne pouvais manquer cette opportunité. Bien qu’un peu familiarisé avec la méthode, le temps du training dispensé dans mes cours ne permettait pas d’y développer tous les aspects. C’était donc une occasion d’approfondir ce travail.

Ces cinq jours passés sur la méthode Linklater m’ont permis de prendre conscience de certaines mauvaises habitudes posturales et respiratoires que nous, les comédiens, pouvons avoir pris avec le temps. C’est un travail d’une extrême richesse qui permet de développer une meilleure écoute de son corps, ce qui est important pour être à l’aise sur scène, ainsi qu’une respiration plus naturelle et souple qui permet de se connecter, s’ouvrir, plus facilement à ses émotions. Être moins technique et mécanique mais plus libre ; moins cérébral mais plus créatif.

Isabelle et Alice nous accompagnent avec une grande attention et écoute, elles ont toujours les mots justes et les images les plus pertinentes pour nous transmettre leurs connaissances sur la voix et la respiration. Je suis très heureux d’avoir pu suivre cette pédagogie et je participerai à d’autres ateliers si l’occasion se représente. Je conseille vivement ce travail qui gagnerait à être davantage connu en France.

je peux être plus facilement disponible et dans l’économie de mon énergie.

Tout d’abord, j’ai pu (re)prendre conscience de mon corps, sa base, sa longueur, sa souplesse sans doute… et comprendre que les résistances que je rencontrais, avaient une origine mentale (c’est tout le paradoxe), et qu’il me suffisait de « prendre conscience » que mon corps, par essence, connaissait son juste positionnement. Et c’est une fois cela retrouvé que je peux, en tant que comédien, être plus facilement disponible et dans l’économie de mon énergie.

Prise de conscience du potentiel du corps, sans effort

Le travail proposé par Isabelle Byloos permet aux élèves d’accéder à une réelle connaissance physiologique et organique du phénomène respiratoire nécessaire à la naissance du son. Le son est un phénomène vibratoire et l’apprenti acteur prend conscience que son corps à un grand potentiel vibratoire et sonore…sans effort !

Une libération de soi-même

Lorsque je suis sortie de mon conservatoire, je trouvais que ma voix n’était pas encore au bout du chemin. Je la trouvais « aiguë », « engorgée », « coincée ».
Différents hasards et rencontres m’ont amenée à travailler la méthode de Kristin Linklater et je fus assez surprise de voir à quel point ce travail est libérateur.
Répondant à des questions que je n’arrivais pas encore à formuler, il fut une porte vers la libération de la comédienne et de la personne que je suis.
Personnellement, je me sens plus grande, rayonnante, ouverte. J’ai la sensation que ce que vit en moi depuis des années peut enfin exister et s’exprimer.

Ce travail est extrêmement riche et touche à des choses tellement fondamentales que je ne peux que le conseiller avec vigueur.
Non seulement pour les interprètes, mais aussi – et simplement – pour les personnes que nous sommes.
Personnellement, je me sens plus en connexion avec moi-même, plus grande, plus rayonnante, plus ouverte. J’ai l’impression que tout ce que j’ai senti vivre en moi pendant des années, peut enfin exister.

Isabelle amène le travail avec une énergie et une écoute que j’ai beaucoup appréciées. Sa connaissance de la matière et son expérience enrichissent le travail par un choix de mots et d’images percutants qui accompagnent et supportent notre progression vers son meilleur résultat. Elle est une formidable pédagogue pour nous aider à nous poser les bonnes questions, tout en respectant le rythme de chacun. Je suis ravie de notre rencontre et me réjouis de participer à d’autres ateliers.

Ce travail n’apprend pas à maîtriser sa voix, il apprend à la rencontrer, à la connaître

Les 2 stages de travail vocal avec Isabelle ont eu un impact remarquable sur ma vision du théâtre, du corps, de la voix et de moi-même.

Le travail sur la voix m’a permis de me découvrir à travers différents exercices. L’un d’entre eux a été bouleversant pour moi : c’était l’un des premiers exercices en théâtre où je me suis assumée, où je n’ai pas maîtrisé ce qui s’est passé dans le travail.

Et plus globalement ce travail m’a permis d’accéder à mes émotions, de prendre conscience que l’acteur, selon moi, n’est pas au plateau pour vivre des émotions, mais qu’il est la porte entre ces émotions-ci et le spectateur et je ne voyais pas les choses comme cela auparavant ! Concernant un plan plus personnel, j’ai pris conscience que je pouvais laisser s’ouvrir ce que je suis, que les émotions sont faites pour être partagées dans un esprit de générosité.

Il m’a fait découvrir la confiance en moi-même, plus particulièrement une confiance « corporelle ». Avant, je n’assumais pas du tout mon corps, je ne connaissais pas ma voix. Ce travail n’apprend pas à maîtriser sa voix, il apprend à la rencontrer, à la connaître tout en la reliant au corps.

Ce travail emmène tant à la légèreté qu’à l’authenticité. Le jeu se transforme

Apprendre qu’avancer vers ma voix, vers le toucher de mon son, c’est conscientiser chaque sens, du souffle au squelette, et sentir chaque étape s’ancrer en moi, tout cela m’a été bénéfique et enrichissant. J’ai découvert que ma force était mon féminin. Que lorsque je respire en conscience, c’est tout mon corps, chaque cellule de mon corps qui respire avec moi.

J’ai également pu découvrir quel plaisir je peux avoir à être dans mes vibrations, à sentir que mon corps entre en résonnance avec ma parole par mon souffle, mes résonateurs et ma voix.

Ce travail sur la respiration, la voix, l’axe… Il emmène tant à la légèreté qu’à l’authenticité. Le jeu se transforme. Le corps est là, les pensées se taisent, donnant un accès plus libre aux possibles de l’interprétation.

Ce travail ne cesse jamais. Récemment encore, j’ai compris que mon souffle, lorsque simplement j’étais en présence avec lui, me donnait un accès direct à mes émotions, à mon propre centre. Et qu’alors je pouvais regarder passer ces émotions, les laisser être, comme un nettoyage intérieur et bienveillant, de moi à moi.

Il me serait impossible de dresser une liste exhaustive de tous les apports de ce travail tant j’en découvre régulièrement. Ce que je crois, c’est que ce travail est nécessaire. Tant pour le comédien, le pédagogue, que l’humain.

Exemples en vidéos

Les trois vidéos* traitent de difficultés fréquemment rencontrées par les acteurs. Ce sont des leçons très accélérées qui ne reflètent pas toute la complexité de mon travail et de la méthode. Ces vidéos sont là pour vous donner un avant goût de ce qu'il est possible de travailler, de sentir et de voir se transformer.

Il est plus qu'important de prendre en considération que l'intégration des exercices de la méthode et les transformations qu'ils permettent demande du temps, de la patience et de l'entraînement.

* Les vidéos ont été réalisées par Fabrice Byloos 

Avec Aurore

nous évoquons la conscience corporelle, partie 1 de la méthode "Kristin Linklater"

Avec Damien

Nous nous penchons sur la respiration, partie 2 de la méthode "Kristin Linklater".

 

Avec Jean-Christophe

Nous engageons les vibrations, parties 3 et 4 de la méthode "Kristin Linklater".

Pour en savoir plus

Je vous invite à découvrir comment la voix fonctionne